• Facebook
  • Twitter
  • Google +

Mon amie Mylène

Le carrelage de la salle de bain méritait d’être changé. Il avait connu de trop nombreuses années dans l’humidité et le calcaire. Les joints avaient été refaits plusieurs fois. La simplicité des carreaux était un atout. J’avais gardé cette décoration pendant si longtemps à cause de la difficulté de retrouver un revêtement aussi facile à marier avec d’autres couleurs. Il était d’un beige foncé, un peu mat, avec une surface granuleuse. Mylène m’avait orientée vers un service de médecine esthetique, que j’ai trouvé formidable. Après un premier rendez-vous, je suis allée voir mon amie pour la remercier de son conseil. Elle avait, nouvellement, restauré une grange. La transformation du lieu venait de se terminer, j’avais été invitée à rejoindre mon amie dans sa demeure. Parmi les changements qu’elle avait entrepris, le rafraîchissement de la salle de bain avait été une de ses priorités. 

Le choix d’un carrelage marocain s’était imposé quand elle avait feuilleté un magazine de décoration. Le bleu et le vert, sur un fond blanc immaculé, étaient magnifiques. Elle avait cherché les références de cette faïence et elle l’avait commandée. J’étais admirative, car l’ambiance était propice à la sérénité. Quand j’ai su le montant total qu’elle avait engagé pour ce matériel, j’ai compris qu’il était hors de mon budget. La déception se lut sur mon visage sans que je puisse la masquer. Mon amie m’a proposé un reliquat de carreaux qui lui restait de cette réfection. Au début, je ne voyais pas ce que je pouvais en faire, car il m’était impossible de couvrir le bac de douche en entier, comme je l’aurais souhaité. Comme je réfléchis toujours avant d’agir, j’ai pris ce qu’elle me donnait, en la remerciant, pour faire un essai chez moi.

Après tout, je pouvais essayer d’imaginer d’autres possibilités, moins onéreuses. En ne changeant qu’une partie de mon revêtement mural, j’avais peut-être une solution. Une frise pouvait couvrir une partie de la surface, je la réaliserais avec le carrelage marocain. Je vis qu’il ne s’accordait pas avec celui qui était déjà en place. Modifier l’aspect de cette pièce était mon but. Je voulais seulement avoir une réfection avec des frais peu élevés. Je ne pouvais pas engager autant de moyens financiers que Mylène mais, grâce à elle, j’avais assez de matériaux pour créer une atmosphère à mon goût. Après quelques mois de travaux, j’ai réussi à refaire cet endroit encore mieux que tout ce que j’avais rêvé, tout en ayant maîtrisé mon budget.

 

The author:

author

Bonjour, je me présente : je suis Joan, une jeune femme qui demeure à la maison avec ses (trois !) magnifiques bambins mais qui garde un extraordinaire contact avec le « monde extérieur » grâce à ma vie…de blogueuse. En effet, ma vie virtuelle débute le soir quand la marmaille est couchée. Je peux alors vous parler de tout et de rien, de ce qui me passionne et de ce qui (parfois !) me titille. Bienvenue chez moi, mon petit monde virtuel que je vous partage.