• Facebook
  • Twitter
  • Google +

L’endroit de rêve

L’endroit de rêve - Joan Stallings

Je rêve de vivre dans un endroit qui ne sera ni trop chaud, ni trop froid.  Je pense soudainement à ça en sortant du magasin de Entreprise MST en climatisation, car je ne veux plus devoir payer pour ces articles, ni endurer les températures qui varient beaucoup trop de notre pays.  C’est assez, quand je prendrai ma retraite, je vais déménager dans le sud !

Et par sud, je pense que l’endroit idéal serait la ville qui s’est fait surnommer « Le printemps éternel ».  Son nom est Medellin, et elle est située en Colombie.  Son emplacement est parfait, car la température est réellement printanière à l’année longue : elle se tient entre 20 et 30o Celsius presque tout le temps, sauf parfois, la nuit, quand il pleut.  Sinon, la météo annonce presque tout le temps un temps doux et agréable.

En plus, malgré qu’il y ait une saison de pluie, la majorité du temps, le soleil est au rendez-vous.  C’est donc très beau, et parfait pour se promener à pieds d’un endroit à l’autre.  Bon, il y a certains quartiers qui sont dangereux et qui sont fortement découragés aux visiteurs, comme les touristes internationaux, et les personnes qui ne sont pas de cet endroit (comme moi).  Même si vous vivez dans la ville depuis quelques années déjà, attendez-vous à ce que les gens croient que votre accent signifie que vous venez d’un autre pays, et que donc, vous êtes riches.  C’est encore pire si vous avez la peau blanche.

Personnellement, seulement mon ordinateur portable s’est fait voler, et ce, dans l’aéroport international de Medellin.  Il n’est pas tellement grand, mais il y a des malfaiteurs qui passent par là.  Plusieurs doivent croire que tous ceux qui peuvent se permettre un billet d’avion, doit donc, automatiquement, être bien à l’aise financièrement, mais ce n’est pas le cas avec moi.  Je ne fais que voyager parfois, en tant que manière d’apprendre au sujet des autres cultures ; ce n’est pas par pure luxure que je le fais.  Donc, la perte de mon laptop fut difficile à accepter, car mes finances ne me permettaient pas d’en acheter un nouveau, et je devais fréquenter les cafés-internet pour pouvoir travailler.

Sinon, mis à part les petits défauts qui se retrouvent dans la plupart, si ce n’est pas toutes, les grandes villes du monde, c’est une jolie ville agréable, moderne, et même, j’ose dire, un peu « gringa ».

 

The author:

author

Bonjour, je me présente : je suis Joan, une jeune femme qui demeure à la maison avec ses (trois !) magnifiques bambins mais qui garde un extraordinaire contact avec le « monde extérieur » grâce à ma vie…de blogueuse. En effet, ma vie virtuelle débute le soir quand la marmaille est couchée. Je peux alors vous parler de tout et de rien, de ce qui me passionne et de ce qui (parfois !) me titille. Bienvenue chez moi, mon petit monde virtuel que je vous partage.