• Facebook
  • Twitter
  • Google +

La nostalgie du bon vieux temps

La nostalgie du bon vieux temps - Joan Stallings

Je vais ouvrir mon magasin bientôt.  Je me suis lancée en affaires, et j’ai tellement hâte de commencer !  Ça va être plaisant de travailler à mon compte.  Qu’est-ce que je vais vendre ? Les vedettes seront les fruits et légumes frais, locaux, et biologiques de la région métropolitaine de Montréal, des environs ailleurs dans le Québec, et peut-être une sélection des États-Unis quand l’hiver limitera nos choix ici dans notre pays.  Certains de ces fruits et légumes viendront probablement de l’Ontario aussi.  Après tout, il y a quand même des choix disponibles, tels que les pêches et les raisins sucrés, qui ne sont pas offerts dans notre belle province.  J’ai tellement envie de commencer tout de suite !  Ça me ronge à l’intérieur.  Je meurs d’impatience.

En ce moment, je suis en train de m’occuper des retouches pour embellir et améliorer mon magasin.  Il est petit et coquet, juste de la bonne grandeur pour moi.  Il est aussi bien localisé dans le centre-ville de Montréal, près de la rue Peel, alors je m’attends à avoir une bonne clientèle régulière pendant les pauses du dîner et après le travail.  Les gens ici ont les moyens de payer un peu plus pour les denrées de qualité et recherchent justement des produits qui proviennent du coin pour encourager l’économie locale.  C’est justement ce dont on a besoin en ce moment, de pousser pour avoir un meilleur marché Québécois et Canadien.  Ça ne sera que bénéfique à la longue.

Mais, pour mon petit magasin à moi, je cherche des décorations d’antan.  J’ai trouvé un joli petit auvent rétractable pour mettre au-dessus de la porte d’entrée.  Il y a une panoplie de choix de couleurs, mais moi, c’est le jaune qui m’attire.  Ensuite, je vais dénicher des bonbons artisanaux comme gâterie en plus des aliments nutritifs.  Je veux que les boulangers locaux se sentent bien à l’aise de m’apporter leur dernière fournée.  Mon magasin sera garni de tablettes en bois pour donner l’impression de retourner dans le temps.  J’aimerais bien éviter les réfrigérateurs à cause de leur lumière froide, mais je vais peut-être devoir accepter d’en avoir, pour ainsi permettre à mes clients d’avoir un éventail plus large de produits parmi lesquels choisir.

Pour finir, j’aimerais avoir un petit « bar à eau » à l’extérieur et un emplacement pour attacher les chiens et leur permettre de se désaltérer en arrivant ici. Les propriétaires d’animaux ont bien le droit de les promener, et je veux les encourager à s’arrêter dans mon magasin pendant qu’ils promènent leurs compagnons à quatre pattes.

Bref, mon magasin sera exceptionnel, joli et rendra les gens nostalgiques pour les petits commerces d’autrefois.

 

The author:

author

Bonjour, je me présente : je suis Joan, une jeune femme qui demeure à la maison avec ses (trois !) magnifiques bambins mais qui garde un extraordinaire contact avec le « monde extérieur » grâce à ma vie…de blogueuse. En effet, ma vie virtuelle débute le soir quand la marmaille est couchée. Je peux alors vous parler de tout et de rien, de ce qui me passionne et de ce qui (parfois !) me titille. Bienvenue chez moi, mon petit monde virtuel que je vous partage.